13 février 2016

« Le grand méchant renard » de Benjamin Renner

Coup de coeur Prix de la BD Fnac 2016 Fauve jeunesse d'Angoulême 2016 Il existe des BD qui mettent de bonne humeur. Le grand méchant renard de Benjamin Renner fait pleinement partie de cette catégorie. BD jeunesse, elle plaît de 7 à 77 ans (et même plus!). Un renard passe son temps à aller dans une ferme. Il croise à chaque fois le chien, le gardien du lieu, et on s'étonne que ce dernier ne le chasse pas. Mais, on comprend vite... à peine arrivé dans le poulailler, il est corrigé par la poule pondeuse. Le chien a en fait pitié... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 13:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07 février 2016

« Bellevue » de Claire Berest

    « J'ai toujours imaginé que chacun possède une fenêtre dans la tête, une fenêtre avec vue, mais hermétiquement fermée. Sa seule présence est décisive, car son existence contient de l'autre côté la folie, qui reste alors une idée et un fantasme. Son scellement est le garde-fou indispensable à la normalité. La tenir bien close permet que s'accomplissent les tâches et les plaisirs, et qu'on s'accommode des petites trahisons que coud sur les êtres la fréquentation du quotidien. Il est rassurant qu'elle soit là, car... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 11:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 janvier 2016

« L'été d'Agathe » de Didier Pourquery

Coup de cœur – Hiver littéraire 2016     «Tu vas bientôt mourir, Agathe, très bientôt. » A-t-il prononcé ces mots ? Non, bien sûr. Mais je suis certain qu'après la discussion de la veille avec Dominique, Agathe a senti, dès l'entrée de Marc, que c'était le jour où il allait lui dire... Je ne sais pas ce qu'il lui a expliqué, les mots précis qu'il a employés. Je ne sais pas ce qu'elle a répondu. J'imagine Marc, son regard, derrière les lunettes. [...] Bon camarade aussi, attentif et bienveillant. Quand Agathe n'a... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 11:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 janvier 2016

« Allegra» de Philippe Rahmy

« Que de fois n'arrive-t-il pas, dans le cours de notre vie, que le mal que nous cherchons le plus à éviter, et qui nous paraît le plus terrible quand nous y sommes tombés, soit la porte de notre délivrance, l'unique moyen de sortir de notre affliction !  ». Cet extrait, emprunté au début du roman à Daniel Defoe, illustre parfaitement les sentiments d'Abel, le narrateur. Londres, à la veille de l'ouverture des JO. Abel, français expatrié, est en plein marasme professionnel et personnel : Firouz, son... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 janvier 2016

« L'ombre de nos nuits » de Gaëlle Josse

« Comment un peintre aborde-t-il un sujet ? Comme un nouvel amour ? Collision frontale ou lente infusion ? La claque ou la pieuvre ? Le choc ou la capillarité ? Plein soleil ou clair-obscur ? Toi, tu m’avais éblouie. Ensuite, je me suis aveuglée.  » Ce nouveau roman de Gaëlle Josse nous raconte deux histoires parallèles. Il y a d'un côté le récit de la création par George de la Tour du tableau Saint Sébastien soigné par Irène – avec comme narrateurs George et son apprenti Laurent – et d'un autre côté le récit d'une... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 12:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 janvier 2016

« Appartenir » de Séverine Werba

  « Tout ce qui me concerne est mort en Ukraine. J'ai beau chercher, frapper aux portes, consulter les archives, rien ne refait surface. Tout est enseveli dans cette terre grasse et fertile, au milieu des champs, des forêts et en plein cœur des villes. Cela fait des semaines que je tourne autour, que je reprends mes notes, cherche un fil narratif. Et quelque chose résiste. J'ai fait ce voyage sans savoir pourquoi, mais je l'ai fait quand même. Parce qu'il était fondamental. Sur place, ce ne fut pas si clair. Je... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 janvier 2016

Questions à … Hafid Aggoune

Poser des questions aux auteurs dont j'ai aimé les livres, cela me trottait depuis un moment dans la tête. Mais, à chaque fois, je renonçais : je ne me sentais pas légitime (je suis une simple blogueuse passionnée mais pas une critique littéraire en tant que telle), j'avais peur de poser des questions d'une profonde banalité et même peur de contacter les auteurs (bah oui je suis un peu timide aussi). Et puis, j'ai fini par prendre mon courage à deux mains et je me suis lancée. Quoi de plus normal que de contacter pour ce premier... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 15:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
10 janvier 2016

« En attendant Bojangles » d'Olivier Bourdeaut

Coup de cœur – Hiver littéraire 2016 Premier roman   « C'était à peine visible à l'oeil nu, mais il y avait un changement d'air, d'humeur autour d'elle. Nous n'avons rien vu, seulement senti. Sur elle, il y avait de petits riens, dans ses gestes, le clignement de ses cils, ses applaudissements, un tempo différent. Au début, pour ne pas mentir, nous n'avons rien vu, seulement ressenti. Nous nous étions dit que son originalité continuait à monter les escaliers, qu'elle avait atteint un nouveau palier. (…) Alors nous avons... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 janvier 2016

« Le tort du soldat » d'Erri De Luca

« Je me suis décidée à écrire cette histoire pour ceux qui pourront la comprendre mieux que moi. J'espère qu'un lecteur me l'expliquera un jour. Celui qui est partie prenante de l'aventure reste empêtré dedans. Il a besoin d'une main secourable qui la lui démêlera de l'extérieur ». Lui, est italien. Bouleversé après s'être rendu à Auschwitz et Birkenau, il apprend la langue yiddish « parlée par onze millions de Juifs d'Europe de l'Est et rendue muette par leur destruction ». Elle, apprend à vingt ans que... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
08 janvier 2016

« Celle que vous croyez » de Camille Laurens

«La différence , c'est que tous les hommes ont un avenir. Toujours. Un à-venir. UN avenir sans nous. Les hommes meurent plus jeunes. Peut-être. Mais ils vivent plus longtemps. J'ai lu que sur les sites de rencontres, la frontière entre quarante-neuf et cinquante ans est pour les femmes le gouffre où elles s'abîment. À quarante-neuf ans, elles ont en moyenne quarante visites par semaine, à cinquante ans elles n'en ont plus que trois. Et pourtant, rien n'a changé, elles sont les mêmes, avec un an de plus. Vous connaissez le... [Lire la suite]