Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
LES LECTURES DU MOUTON
9 novembre 2015

« La fractale des raviolis » de Pierre Raufast

Premier roman

20151030_072650

« Je suis désolé, ma chérie. Je l'ai sautée par inadvertance. »

Je comprends qu'un homme puisse sauter une femme par dépit, par vengeance, par pitié, par compassion, par désœuvrement, par curiosité, par habitude, par excitation, par intérêt, par gourmandise, par nécessité, par charité, et même parfois par amour. Par inadvertance, ça non.

Voilà un roman que je n'ai pas lu pendant sa sortie en 2014 et j'ai été bien sotte. Et pourtant, ce n'était pas faute d'avoir lu des critiques plus que positives dans la blogosphère. Mais voilà, on fait parfois de mauvais choix. Je ne vais pas continuer cependant à me flageller surtout que l'erreur est enfin réparée !

Déjà très emballée par la lecture de La variante chilienne (dont vous pouvez retrouver ma chronique ici), j'ai ouvert ce roman avec une certaine délectation. Non pas que les raviolis soient ma tasse de thé mais parce que cette histoire de femme trompée qui veut empoisonner son mari avec un plat de raviolis à la digitaline est le début d'un roman où différentes histoires extraordinaires s'emboîtent. Nous avons ainsi un roman gigogne d'où ce terme de fractale (des raviolis donc, si vous arrivez encore à me suivre !).

Le chou romanesco aurait été plus approprié pour une fractale à mon avis mais bon mourir empoisonné par un chou c'est moins fun je trouve... enfin bref, ne tenons pas compte des mes conneries...

Que dire de ces multiples histoires sans déflorer ? Disons que cette histoire de raviolis permet de découvrir des vierges Marie qu'on ne peut photographier, de rencontrer un homme qui voit les infrarouges, un arnaqueur de cimetières, un garçon exterminateur de rats-taupes...

Tout ce qui pourrait sembler improbable à raconter ensemble, Pierre Raufast le fait avec brio et humour. C'est un véritable conteur et j'aimerais que les médias parlent davantage de lui.

Je n'ai qu'une seule interrogation : quand ? (quand un nouveau roman ? Je veux encore avoir des histoires plein les yeux !).

 

Pierre Raufast – La fractale des raviolis – Folio (Alma éditeur pour l'édition originale) – 240p.

Publicité
Publicité
Commentaires
V
Non c'est sûr, le chou c'est nul... on aurait eu des histoires empotées et personne n'aurait pu les souper... 😊
Répondre
P
Merci pour cette belle critique ! Mais franchement "La fractale du choux" ça faisait moins vendeur, non ? ;-)
Répondre
Publicité