Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
LES LECTURES DU MOUTON
12 avril 2009

Des souris et des hommes de John Steinbeck

146_20__20Steinbeck_20__20des_20souris_20et_20des_20hommes

 

(Challenge ABC)

L’auteur : John Steinbeck est né en 1902 à Salinas, en Californie. John Steinbeck Senior, son père, est trésorier, et sa mère, Olive Steinbeck, est enseignante. Il étudia au lycée de Salinas puis à l’université Stanford. Il abandonne ses études en 1925 pour partir à New-York avant de revenir dans sa ville natale.

 

En 1929, il publie son premier roman, La Coupe d’or qui ne rencontre pas le succès. Après d’autres publications peu remarquées, il publie en 1936 Of Mice and Men (Des souris et des hommes), première des ses œuvres les plus sérieuses.

 

Après La Grande Vallée en 1937, il publie en 1938 Les raisons de la colèrequ’il considère comme son meilleur travail. Néanmoins, estimant que son écrit est trop révolutionnaire pour connaître le succès, il conseille à son éditeur un petit tirage... Le livre connaît le succès. On lui reproche néanmoins le langage utilisé et les idées développées. Le livre est interdit dans plusieurs villes de Californie.

 

En 1952, il participe au film de Elia Kazan, Viva Zapata ! et publie À l'est d'Éden.

 

En 1962, il écrit L'Hiver de notre mécontentementpour lequel il obtient le prix Nobel de littérature la même année.

 

Il meurt le 20 décembre 1968 à New York.

 

Résumé : George et Lennie, deux hommes proches mais qui pourtant tout sépare (George est un homme petit et intelligent, Lennie un homme robuste, à la force quasi-surhumaine et surtout psychologiquement instable) ont quitté la ville de Weed pour travailler dans un ranch à Salinas, en Californie. Ce départ fut précipité car Lennie a eu des ennuis à Weed.

 

Les deux hommes travaillent pour un patron plutôt loyal. Ce dernier a un fils Curley, marié à une jeune femme peu farouche mais qui s’ennuit surtout.

 

Ils se rapprochent des autres travailleurs : Slim, Candy, Carlson, Crooks le palefrenier noir.

 

Malgré les problèmes mentaux de Lennie, les deux hommes s’intègrent bien et ont des projets jusqu’au jour où Lennie finit par avoir un sérieux problème concernant la femme de Curley. Son ami George qui l’a toujours aidé va être confronté à un dilemme qu’il va mettre fin à contrecoeur.

 

Quatrième de couverture :

« Lennie serra les doigts, se cramponna aux cheveux.

 

-      Lâche-moi, cria-t-elle. Mais lâche-moi donc.

 

Lennie était affolé. Son visage se contractait. Elle se mit à hurler et, de l’autre main, il lui couvrit la bouche et le nez.

 

-      Non, j’vous en prie, supplia-t-il. Oh, j’vous en prie, ne faites pas ça. George se fâcherait.

 

Elle se débattait vigoureusement sous ses mains…

 

-      Oh, je vous en prie, ne faites pas ça, supplia-t-il. George va dire que j’ai encore fait quelque chose de mal. Il m’laissera pas soigner les lapins. »

 

Mon avis : 9/10

J’ai été extrêmement touché par la lecture de ce roman et surtout par les deux personnages. Ce livre montre l’amitié indéfectible de deux hommes tellement différents mais tellement semblables dans leur solitude et leurs rêves. George se comporte comme une sorte de père envers Lennie qui lui rend bien malgré ses nombreuses gaffes. C’est d’ailleurs cette profonde amitié qui explique le geste de George à la fin du livre, un geste fait dans la peine mais dans le but de délivrer son ami (du moins c’est comme cela que je l’ai ressenti).

 

Un grand classique de la littérature américaine à lire absolument !

 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
B
j'ai trouver que c'est bien
Répondre
M
Un roman puissant jusqu'à la fin, un livre qui coupe le souffle! Adécouvrir absolument!
Répondre
C
Un très beau livre, une magnifique histoire d'amitié !
Répondre
Publicité